Un fournisseur cloud n’est pas évident à choisir pour une entreprise. Tenter de comprendre comment cela fonctionne et comparer les prix des offres s’avère un véritable casse-tête ! Une astuce pour mieux s’y retrouver est de prendre en compte un outil d’analyse appelé le « Magic quadrant Gartner ». Il suffit ensuite de décortiquer un à un en quoi consistent les éléments d’offres des principaux fournisseurs, afin de déterminer celle correspondant le mieux aux besoins de votre entreprise.

 

Fournisseur cloud : quelles sont les offres des principaux acteurs ?

 

Avec un outil de contextualisation tel que le « Magic quadrant Gartner », il est possible de visualiser rapidement le positionnement général de chacun des fournisseurs de services, en fonction d’importants critères. Cela constitue une première étape d’un cheminement visant à comprendre les joueurs de l’industrie.

Ce quadrant fournit un positionnement concurrentiel – présenté sous la forme d’un graphique – de quatre types de fournisseurs de services cloud (un marché où la croissance est élevée, devant atteindre 554 milliards de dollars en 2021, d’après International Data Corporation, IDC) :

 

  • LES LEADERS : Avoir positionné dans ce quart de quadrant les géants américains Amazon Web Services et Microsoft Azure démontre qu’ils se positionnent pour l’avenir. Dès décembre 2016, AWS inaugurait 3 nouveaux programmes partenaires. Microsoft mise sur un réseau des plus étoffés de distribution, le positionnant en leader de croissance dans le laaS.

 

  • LES VISIONNAIRES : Le Google Cloud Platform propose une vision prometteuse qui pourrait changer la donne en termes de règles du marché (quoique cela n’étant pas encore entièrement mise en œuvre). Google a remanié en avril 2017 son programme de partenaires afin d’offrir une approche plus unifiée du réseau de distribution des services cloud.

 

  • LES JOUEURS DE NICHE : Ces joueurs se concentrent avec succès sur un petit segment, ou encore, ils ne surpassent pas les autres, comme ce serait apparemment le cas pour Rackspace, Virtustream, CenturyLink, VMware, NTT Communications, IBM (SoftLayer), et Fujitsu.

 

  • LES CHALLENGERS : Gartner n’a identifié aucune entreprise dans ce quart de plan (ces joueurs auraient eu tendance à ne pas démontrer de compréhension de la direction du marché).

 

 

 

Fournisseur cloud : Les critères de choix

 

En second lieu, il suffit ensuite d’approfondir chacun des contextes afin d’obtenir une vue plus personnalisée du marché, dépendamment des critères étant importants pour votre entreprise, tels que l’intégrité, les processus, l’assistance à l’administration, les capacités techniques, la sécurité, etc.

En termes d’intégrité, vous devriez porter attention à la santé financière du fournisseur cloud, ses capacités de gouvernance et d’organisation, ses stratégies de planification et de gestion des risques, de même que les valeurs de cette entreprise, sa réputation dans l’industrie et auprès de sa clientèle. Prenez la peine d’effectuer une validation de la mise en conformité de vos attentes, par le biais d’un audit réalisé par un tiers.

Une autre dimension très importante est l’assistance à l’administration. Cela devrait se traduire par des contrats de niveau de service à la hauteur de ce qui vous convient et l’accès à des rapports concernant les performances. Le fournisseur en question devrait aussi démontrer qu’il possède des moyens de contrôles suffisants lui permettant d’exercer une surveillance appropriée de ses services. Quant à la facturation, celle-ci devrait être automatisée pour vous permettre de suivre la trace des ressources utilisées (et des prix correspondants). Le fournisseur devrait vous fournir de l’assistance en lien avec toute éventuelle problématique de comptabilité.

Il est évident que les capacités techniques devraient être très bien maîtrisées dans cette industrie particulière ! Cela devrait transparaître à toutes les étapes des mécanismes et processus de ces fournisseur de services, qu’il s’agisse du déploiement, de la mise à niveau des solutions de stockage et de la gestion des bases de données. Portez particulièrement attention aux interfaces standard, à la gestion des événements et des changements, de même qu’aux fonctionnalités cloud hybride.

Tout ce qui concerne les mesures de sécurité devrait être analysé avec soin, notamment l’infrastructure de sécurité (qui devrait complète et s’appliquer à tous les niveaux), les stratégies préconisées, la gestion de l’identité, les procédures contribuant à la sauvegarde et à la conversation des données. Votre analyse devrait aussi s’attarder à la sécurité physique, c’est-à-dire les contrôles de protection des équipements et données, et ce qui est fait pour limiter les accidents en tout genre. Cela devrait inclure entre autres un plan de continuité des activités et de récupération d’urgence.

 

A lire dans notre dossier Cloud Computing :

Originally posted 2018-02-23 15:49:06.