La perte de données constituent de plus en plus une préoccupation des responsables des systèmes d’information et des dirigeants d’entreprise, car les menaces et variétés de causes qui peuvent engendrer la perte de données sont nombreuses. Les conséquences peuvent être désastreuses pour l’entreprise, cela se répercutant notamment en des pertes financières importantes. Les données représentent une valeur très précieuse, peu importe la taille de l’entreprise. Voici un aperçu de ces enjeux.

L’arrêt du système d’information dû à une perte de données

La perte de données génèrent souvent l’arrêt du système d’information de l’entreprise.

Or les facteurs de risques informatiques sont innombrables, quand il s’agit de mettre à mal une entreprise, en ce qui a trait aux outils informatiques.

Une étude menée par Dynamic Business Technologies a révélé qu’environ 45% du temps d’arrêt total (n’ayant pas été planifié) serait attribuable à des pannes matérielles. Voilà pourquoi il importe de veiller à la sécurité informatique, et ce, de toutes les manières possibles.

La perte de données dues aux pannes matérielles

La cause la plus courante de temps d’arrêt est la perte de puissance. StorageCraft a souligné dans un sondage que des pannes de matériel et de système auraient engendré la perte de données informatiques chez 31% des répondants.

La hausse des incidents météorologiques dus au réchauffement climatique pousse de plus en plus de responsables d’entreprise à songer à mieux se préparer pour faire face à ces situations imprévues.

La perte de données dues aux logiciels, virus et corruptions de données

Le développement du web a engendré des risques pour la protection des données, notamment du fait du développement des virus, et autres malwares.

Les programmes informatiques de piètre qualité peuvent également donner lieu à une perte de données. Ces programmes émanent souvent d’emails frauduleux ou des ransomwares.

La perte de données liées erreurs humaines

Près d’un tiers des répondants du sondage StorageCraft (soit 29%) ont indiqué avoir perdu des données à cause d’une erreur humaine.

Puisque l’erreur est humaine, les entreprises doivent être particulièrement vigilantes sur l’information et la formation portées aux employés afin de limiter les répercussions malencontreuses sur le fonctionnement du système d’information et la sécurité.

La perte de données dues du fait des violations de sécurité

Une tendance émergente relevée par Dynamic Business Technologies et qui inquiète les gestionnaires d’entreprise est l’accroissement d’attaques malveillantes de vols de données. Cela implique une surveillance et des efforts non négligeables de tous les instants pour devenir très réactif en cas de tentatives de d’intrusion des défenses du réseau interne et externe.

90% des fournisseurs de services informatiques ont indiqué que les rançongiciels (ransomware, en anglais) constituent une problématique pour les PME et les TPE. Il n’est pas rare de subir le piratage informatique pouvant perturber l’ensemble du réseau de l’entreprise, ou encore d’être la victime d’espionnage informatique.

Des données concernant la clientèle, qui s’avèrent d’ordre confidentiel, peuvent être dérobées, dévoilées, voire perdues à jamais, lorsque l’accès aux données et à des pannes du système d’information de l’entreprise est compromis.

Conclusion

Il n’est pas trop tard pour se pencher sur ces questions de perte de données et y remédier, en évaluant quelles sont les solutions disponibles et diverses protections. Ces réflexions conduisent à rechercher activement les meilleures pratiques en termes de sécurité informatique. Cela passe entre autres par la mise en œuvre d’une stratégie de sauvegarde des données et de récupération ou mieux encore la mise en place d’un plan de reprise d’activité PRA.

A lire dans notre dossier PRA :

Originally posted 2018-04-19 17:21:08.