Désormais, les salariés n’ont plus nécessairement l’obligation de travailler dans les locaux de l’entreprise. La généralisation du travail nomade bouscule les lignes et oblige les mentalités à évoluer, mais également les solutions matérielles et logicielles de l’entreprise à s’adapter. Les utilisateurs hyper connectés ont maintenant besoin d’accéder à leurs outils de travail et à leurs données professionnelles où qu’ils soient, en télétravail ou chez un client, comme s’ils se trouvaient dans les locaux de leur employeur. L’émergence du Cloud a permis la naissance d’outils de travail collaboratif garantissant la sécurisation des données et des processus, tout en permettant un partage des informations et des services. Dans ce contexte comment collaborer de façon sécurisée dans le cloud ?

mobilité -collaborer de façon sécurisée

Virtualisation et sécurisation des données

La première étape de la mise en place de ces outils collaboratifs et de virtualiser les données de l’entreprise.

Ainsi, elles ne sont plus présentes sur une machine physique (disque partagé, serveur…) dans les locaux de l’entreprise, mais stockées dans un cloud privé.

Plutôt que d’assurer la sécurité des données vous-même, avec toutes les conséquences que cela peut avoir, vous confiez cette tâche à une équipe de spécialistes expérimentés. Ils seront plus en mesure de garantir la sécurité des données dans leur propre système cloud.

En cas de cyberattaque contre l’entreprise, les données sur le cloud privé resteront en sécurité et ne pourront pas être compromises. Les risques seraient bien plus grands en les conservant sur place car vous n’auriez pas les moyens ni le savoir-faire pour vous défendre.

D’autre part, avec un système cloud, la restauration des données à partir d’une sauvegarde peut être effectuée beaucoup plus rapidement. Les systèmes étant généralement redondants, il suffit dans les cas les plus simples de rediriger les utilisateurs vers le système cloud de secours sur lequel se trouve une copie des informations.

Ces systèmes cloud sont par définition accessibles de n’importe où et donc particulièrement bien adaptés au travail collaboratif et nomade. Les accès sont sécurisés et filtrés, tous les utilisateurs n’ayant naturellement pas la possibilité de consulter ou manipuler toutes les données.

La virtualisation des données (donc des serveurs et du stockage) est donc bien la première étape pour collaborer de façon sécurisée. Mais allons encore plus loin.

 

Virtualisation du poste de travail: la solution pour collaborer de façon sécurisée ?

 

Un palier supplémentaire peut être franchi avec la virtualisation du poste de travail.

Plutôt que de maintenir un parc informatique conséquent et que chaque utilisateur doive installer les logiciels dont il a besoin, il est possible de fournir à chacun un poste de travail virtuel.

Ce poste virtuel, équipé de tous les logiciels nécessaires à un travail collaboratif efficace (bureautique, dessins, communication…), est accessible depuis n’importe quel terminal (ou presque). Ainsi, l’utilisateur, qu’il utilise son ordinateur portable, sa tablette ou son smartphone, retrouvera son espace de travail, son bureau et ses droits, où qu’il soit.

Des solutions basées sur le cloud offrent des espaces de travail efficaces, rapides, stables, et surtout simples à utiliser.

De la même façon que pour les données, les postes de travail virtuels sont sécurisés. Même en cas de panne matérielle ou de vol de l’appareil permettant de se connecter, le poste de travail virtuel ne disparait puisqu’il est stocké dans le cloud. Il suffit à l’utilisateur de changer de terminal, de le reconfigurer, et ainsi d’accéder de nouveau en quelques minutes à son environnement de travail.

 

A lire aussi dans notre dossier sécurité:

Originally posted 2017-11-07 08:43:03.